Rechercher
  • lapinblanc

Aska



En suédois, ça veut dire « cendres ». Étonnant choix de nom de restaurant. Et vous n’êtes pas au bout de vos surprises en poussant la porte d’Aska, car des choix étonnants, il y en a plein, et c’est diablement réussi.


Bref, même si le nom de ce restaurant ne vous évoquait pas des merveilles gastronomiques, vous vous êtes laissé tenter, et vous voilà au pied du Williamsburg bridge. « Et sinon, il y a un dress code ? » avez-vous demandé en amont à un initié. « Non, mais mets un petit truc noir un peu chic, tu seras dans le ton. » On ne pouvait pas mieux vous conseiller pour vous fondre dans le décor. Tout est noir chez Aska : les murs, les tables, le comptoir, les tabliers des chefs, les habits des serveurs. Ce qui ne l’est pas est blanc ou de bois sombre, et ce décor en clair-obscur est à la fois très sobre et terriblement élégant. Vous avez l’impression de venir dîner chez un Rembrandt brooklynien. Ne sursautez pas en découvrant derrière vous la tête flottante d’un grand jeune homme vous proposant de vous débarrasser de votre veste : forcément, vêtu de noir devant ce vestiaire noir, et puisqu’il fait une tête de plus que vous, vous ne l'aviez pas vu en entrant. Confiez-lui votre écharpe rouge vif et descendez les escaliers.


Tout est noir chez Aska, et pourtant rien n’est froid. On vous y accueille avec beaucoup de chaleur, d’attentions et de simplicité. Vous ferez la connaissance de toute la brigade pendant la soirée. Chaque personne s’affairant dans la cuisine ouverte derrière le comptoir viendra au cours du repas vous présenter un plat, heureux de vous le faire découvrir et sans doute amusé de voir vos yeux s’écarquiller pendant sa description (concentrez-vous, ça va vite et c’est plein de mots inconnus !). Vous aurez même du mal à reconnaître dans ce défilé le chef du restaurant, Fredrik Berselius, qui ne cherche pas à se mettre plus en avant que le reste de son équipe, modestie bien honorable compte tenu de ses talents impressionnants.


Toute la soirée vous verrez en effet surgir dans la pénombre de votre table des illuminations culinaires qui vous transporteront dans les forêts scandinaves : tilleul, mouron, aiguilles de genévrier, verveine, fleurs d’achillée, livèche et autres trésors des bois accompagnent les légumes, fruits de mer, poissons et viandes du menu (un guide botanique bilingue pourrait vous être d’ailleurs fort utile). Avec un peu de chance, vous aurez le plaisir de goûter au lichen frit sur crème de foie gras, bouillon de chanterelles et vinaigre d’épicéa, ou encore à l’incroyable glace au bouleau parsemée de petites trompettes de la mort séchées… un délice ! Pas de panique devant les mignardises : oui, vous avez bien compris, on vous sert des petites perles de boudin sucré parfumées à l’églantier. Ça change des chocolats ou des financiers, laissez-vous tenter !


Je vous l’avais dit : Aska est un restaurant plein de choix étonnants. On est ravi de se laisser surprendre par ces saveurs nouvelles, ces parfums de terre brute, de côtes escarpées et de vents nordiques réunis dans un menu, et le voyage mérite bien ses deux étoiles.


Aska

47 South 5th Street

New York – Brooklyn

Ouvert du mardi au samedi. Réservation indispensable.

http://askanyc.com/

49 vues

Posts récents

Voir tout