À propos

« Cependant, quand le Lapin vint à tirer une montre de son gousset, la regarda, puis se prit à courir de plus belle, Alice sauta sur ses pieds, frappée de cette idée que jamais elle n’avait vu de lapin avec un gousset et une montre. Entraînée par la curiosité elle s’élança sur ses traces à travers le champ, et arriva tout juste à temps pour le voir disparaître dans un large trou au pied d’une haie. »

Lewis Carroll, Alice au pays des merveilles

 

J’aime ouvrir des portes. De toutes petites portes, cachées, de grandes portes majestueuses, bien lourdes. De simples portes. Ou même juste écarter des rideaux, lever des voiles, et découvrir des merveilles derrière. Je suis toujours curieuse de suivre les lapins blancs.

J’ai vécu à New York quelque temps. C’est la ville idéale pour ouvrir des portes. Elles cachent mille surprises. Les bars, les restaurants, les spectacles sont des univers entiers, fourmillants de détails, qui vous en mettent plein les yeux, les oreilles et les papilles. Depuis, de retour en France, au cœur de ma vie parisienne et au cours de mes voyages, je cherche à retrouver cet enchantement dans mes sorties.

C’est ce que je vous propose dans mes carnets : des occasions d’émerveillement. N’y cherchez pas de cohérence thématique, géographique, économique. Je me laisse porter par mes envies, mes intuitions, et les conseils d’autres lapins blancs. Il s’agit de coups de cœur purement personnels (aucunement de publicité), dont j’ai choisi de partager la féérie avec vous, parce que c’est un plaisir presque aussi grand de les écrire que de les vivre.

Alors ouvrez grand vos yeux et suivez-moi.

Venez ouvrir des portes.

Suivez le Lapin Blanc.